D'un bout à l'autreautreautreautreautrEautre

 

Tout dire du monde au monde en continuant le monde

 

tu étais si beau, à peine bercé par l’heure bleue. Je t’ai quitté, une mandarine à ton chevet.

ces moments de solitudes immenses

le voyage accéléré, le corps se constipe parce que tout va trop vite, les déplacements se consomment comme des données cellulaires, l'exotisme all-inclusive, les discount sur des expériences au bout du monde, des cultures qui se rencontrent trop vite, qui se frottent, sans aucune protection, qui se campent et s'observent, comme dans un laboratoire mondialisé, mais ne se touchent pas, ne se touchent pas s'il n'y a pas de réelle traversée, de soi et des terres, se perdre tout en gardant son centre c'est ça le voyage, le geste vers, l'intervention d'un corps dans un espace, l'intervention d'un espace dans un corps, se mouvoir et s'émouvoir,  laisser surgir les mémoires, se laisser être l'invité d'une terre, un passager, du temps, ne garder que son centre, casser tout ce qui est bâti, ne voyager qu'avec le coeur, qui porte en lui toutes les mémoires, qui nous pré-existent, et retrouver le chagrin, la douleur, perdre la nostalgie, raviver l'espace d'une terre, et ainsi la porter toujours, pour qu'elle ne disparaisse jamais. Le geste du voyage, cette traversée. 

les visiteurs se demandent-ils si les visités veulent être visités?

ces vérités qui apparaissent comme des petits cailloux, qui s'empilent, se tassent, se chassent, s'érodent, chacune singulière, à la fois magique et anodine, qu'en est-il des mémoires de ces vérités? disparaitront-elles avec nous, nos corps, nos existences? pourquoi tout ne disparait pas alors, pourquoi certaines mémoires continuent d'être présentes, le chagrin, la douleur, l'amour, la joie, la nostalgie, ces émotions-mémoires persistent... de vie en vie, qu'en est-il des montagnes? 

il faut encore laisser le temps au temps, il est un paramètre de vérité et non un consommable. A Paris, au centre, on dirait que tout doit être occupé, et l'espace et le temps, plutôt que de s'en accompagner, ou de les traverser. Je n'arrive pas à m'y saisir, j'ai l'impression d'être le produit d'autre chose que mon existence au monde, d'une vitesse généralisée. Nous avons encore besoin de temps lent. Comment penser ces temporalités multiples ? Seuls l'Espace et le Temps ne peuvent être comprimés. 

imperialism et automatism

au final, le multiculturalisme est-il réellement possible? 

garder cette lumière, garder. cette fréquence. 

combien de temps dure maintenant? 

how do you say there's something about you in arabic? 

fermées portes fermées

deuil en réaction et non deuil complet

c'est la célébration d'une fin sublime, c'est aussi la clôture de certaines formes

what we people create and elevate. Souls are where life resides and they need to be fed. Keep on feeding yourselves with all that elevates you and brings you to a higher frequency to vibrate in harmony with this complex yet so beautiful universe that we inhabit, and that inhabits us. 

chargeur mouchoirs chewing gums clefs eau banane cartes visite contrat déposer dossier

Silence n'est pas absence de stimuli, mais la présence d'une vérité première.

really, I'd like to know how much responsibility do we each have in this world.

une préoccupation chassait l'autre

que tout s'éteigne que tout s'éteigne

thoughts have become tweets and cinema has become gifs and all this stupid representations

since this world does not sustain the pure, what are we left to do? apart from putting ourselves on fire, it would be te recreate it from.

infinite leave to remain

feelings are not politics

un train pas comme les autres

"Ce dont on a profité une fois, on ne le perd jamais. Tout ce qu'on aime profondément devient une part de nous-même."

lien entre deux mondes, des mondes, afriques et europes, isolés mais reliés, isolation et lien, labyrinthe et espace infini

empreinte personnelle pour vraiment donner un nouvel insight sinon qu'est-ce que ça apporte en plus d'utiliser un langage institutionnalisé et reconnu par tous? Exécuter un truc très bon dans la forme mais qu'est-ce qu'il y a de nouveau? 

l'amour n'est que la recherche de chaleur humaine - pour se sauver de soi-même, de la solitude, du chagrin, de la souffrance imputée par la vie même. Il est nécessaire mais illusoire de penser qu'il sera sauveur. Il est tunnel.

liberté ce n'est pas de fuir la contrainte, la contrainte crée la liberté - la liberté c'est de ne plus ressentir de peur. 

seul l'art est salvateur. Transcender le réel est la seule manière de lui survivre. S'élever, élever sa conscience et la déclencher pleinement pour réellement voir le monde.

ce n'est plus fusionnel c'est confusionnel, Confucius est dépassé con con comprends plus rien

géranium figuier jasmin

"Inside any finite boundary there is the possibility of infinite divisions of the space, each time creating another set of information. Therefore within any finite boundary there is the possibility of an infinite amount of information. Therefore... you are an infinite being..."

gracieusement sous un ciel lourd, l'observer sans l'exagérer

we as human beings created something beautiful. Something so beautiful yet so complex. The best way to access this truth is to decomplexify it - leading to the pure and essence of things. This, is the service of Art. 

je trouve les quarts d'heure de gloire de chacun très touchants

- "sono presa" c'est quand t'as un gros crush et que t'es déjà attachée à la personne, "sono infatuata" c'est genre amoureuse mais depuis peu, et "sono innamorata" c'est le summum du sentiment amoureux - 

J'ai envie de rajouté maroc telecom à la chahada et en faire une trinité

the whole understanding of mankind, no separation, love the flower

gagnante - sociologie visuelle - recherche poétique - un espace entre deux inexploré

are we allowed to be exactly who we are? 

Nord, les odeurs du jasmin

emotional about why we are here

people's voices talking about things pointless and coupled with found footage

angles impossibles

really, Nietzsche is just a sad broken heart. 

test 1 - collage test 2 - seuls ou peints pour projo

asthme

parpaing / brique rouge

les gens annulés

concept de la pudeur

cartouches imprimantes

165 interrupteurs, 197 colle et emulsion, 150 interrupteurs, 480 print, 220 interrupteurs

staple the curtains, black tape the ligh leak and speakers, reframe paint, sound in the room, hauteur des projos, coussins, signalétique

lire manger ranger un peu

interrupt et matos, couvertures, encre imprimante, dentifrice bouillon légumes, tondeuse

 constant attempt to make a statement, constant attempt to make sense, constant attempt to exist

be honest. be kind. get to know yourself properly

there's a certain form of love that's so regressive

Je ne comprends toujours rien je ne comprends toujours rien je ne comprends toujours rien

L'amour est-il un paramètre de vérité? 

Nous sommes seuls et isolés sur un rocher qui flotte

8 avril

it's not about the people becoming dumb, it's about a situation of the world ad that there's nothing we can do about it except balance our lights at the level of something very natural. We have to go back to the things that pre-existed us - in order to overcome our own existence we need to give ourselves to something beyond

 Why do we feel more comfortable in putting limits to ourselves? Are we so limited socially that we can't deal with the un-limited anymore? Have we become too social? 

"je suis dans un monde à l'intérieur du monde, un monde à côté du monde, un monde autour du monde, je t'attends derrière une porte."

un rêve toujours entrant

people they don't want to know

reflection sur la non-reflection sur soi

ici tout de suite a de l'avenir

souvenirs d'un futur

No one. But all. What makes it last

I broke my own heart and it opened

it only becomes a story when we tell it to ourselves. our small recollection of pieces that we tell to ourselves again and again first recreating the narratives of our lives and then keeping the story from dissolving into darkness. 

all is by my side

où est ma constellation? l'éternité devant moi

how to show constance, constant construction

image fixe, traversée par une image-mouvement

l'extension de soi

Dire que le réalisateur est un autre. Directing = mettre en scène, mais pourquoi? - lorsque ce que nous avons est déjà une scène, de vrais acteurs et un vrai décors, que devrait faire le cinema pour nous? Nous montrer le spectacle de la vie, celui qu'on oublie. Ses avants et ses secrets.

c'est comme une langue entre les dents

historiens, désespoir humain de vouloir attraper leur passé. Un présent toujours entrecoupé, la politique c'est pareil c'est aussi du passé, dans le présent il n'y a que l'instant même

structure narrative visuelle graphique

everyday around this time, i'm in the train reaching for my stop. I put my backpack on my shoulder and think how many times have I done this movement at this very precise time and place and then I get a deja vu and I think oh I've had a deja vu and actually I've asked myself this question quite a few times before.

the image, the writing of the image, signifying of the image, literature film and philosophy, affect of the image, gaps of interpretation and meanings - the role of text in films and visual / text narration - structures of film as a building where viewer is being taken through obstacles with the work length of time where research consumes but also shortness to produce where  the process of research - ended up cutting down number of screens

research outsmarts final outcome as, time

ascend the sound of a mountain, cleanse the doors of perception and allow the infinite to appear to the naked eye

it's when everything is moving around that your mind stays still, trains have been a wonderful place for re-centering.

love is everywhere it doesn't get personal. 

expansion du médium

how do we testify that all is real

il semble que la mer est magnifique, voici le

T'es où? Qu'est-ce que tu dine aujourd'hui? De quoi as-tu parlé? Qu'as tu vu? Aimé?

some things are asking to be expressed through us, through this. we're only channeling.

partager un soleil après la fatigue

la théorie emprisonne, lire la théorie et repêcher l'émotion pour la libérer, langage, les différents veines, abstraites et émotionnelles nouveau langage. Le langage rationnel et scientifique, n'est pas un langage, ce ne sont que des outils de tatologie, le réel langage est celui des émotions, nous ne pouvons apprendre que par le ressenti, les affect, car seuls ces vaisseaux s'impriment, dans nos cellules, plutot que des pensées qui se perdent... 

the real world is just another window

avoid creating pieces that could be visually understood from one point of view : snapshot scenic work. forcing participation in the artwork by the need to move through it. opening new realms of space and consciousness. Altered perception, disorientation and the turning down everyday experience. 

les matins n'existent plus, le sol s'éteindra.

cinematic sculptures